COLLECTIF « JUSTICE POUR NOS ENFANTS »
ASSOCIATION DE PARENTS RÉSISTANT AUX FAUX SUICIDES IMPOSÉS PAR LA JUSTICE


NOTRE APPEL

En conclusion, les familles de victimes ont constaté la collusion entre les différentes institutions : les magistrats soutiennent les affirmations des policiers et des gendarmes, les experts abondent dans le sens des magistrats et tous protègent d’autres institutions comme les Compagnons du tour de France ou l’Éducation nationale.

Nous ne parlerons pas de la condescendance ou du silence méprisant de la plupart des élus vers lesquels se sont tournés quelques-uns d’entre nous.

Voici quelques réflexions auxquelles aboutit la famille Dubois : « Les affaires que nous exposons sur ce site n’ont aucun rapport, ni par les lieux, ni par les juridictions. Cependant on trouve tellement d’éléments communs qu’il ne peut pas s’agir uniquement de coïncidences. On a tenté maladroitement de nous prouver que nos enfants se sont suicidés. Plus on nous a apporté de « preuves », plus nous avons été persuadés qu’ils avaient été assassinés, tant ces « preuves » étaient incohérentes. Une question nous taraude l’esprit : combien de meurtres maquillés et classés en suicides par la Justice sont-ils perpétrés chaque année ? Combien de familles sont-elles sûres qu’un de leurs membres ne s’est pas suicidé mais a été victime d’un meurtre, et n’ont pas la possibilité de le prouver ? »

Nous voulons faire connaître notre drame le plus largement possible pour dénoncer le traitement dont nous sommes les victimes. Il n'est pas indispensable d’humilier les parents et de dénigrer leur enfant disparu. Il est grand temps de répéter, après tant d’autres, que les citoyens d’une démocratie ont droit à une Justice qui respecte la vérité et les personnes. Lecteurs internautes, diffusez notre site, consultez les sites de chaque famille.

Nous souhaitons prendre contact avec les médias. Nos affaires ont déjà été traitées dans quelques articles de journaux et dans deux reportages télévisés. Au moment où un rapport sur le fonctionnement de la Justice en Europe (rapport du CEPEJ, Commission pour l'Efficacité de la Justice, rendu public le 8 octobre 2008) épingle une nouvelle fois le système judiciaire français (Sud Ouest du 10/10/2008, Le Monde du 23/10/2008), il nous faut faire entendre notre cri. Nous sollicitons donc tous les journalistes qui veulent faire connaître notre existence et notre combat.

Nous demandons à être entendus des pouvoirs publics. Nous invitons nos lecteurs internautes à nous aider à nous faire entendre, à faire appel à des personnalités influentes qui pourraient nous soutenir, à faire pression sur les autorités politiques qui pourraient nous être utiles.

Pour terminer, rappelons la demande exprimée par les familles : «  Désormais, seule la vérité peut apaiser notre souffrance et nous demandons que soient menées de véritables enquêtes pour que la Justice soit rendue à nos enfants et qu’ils reposent en paix. »

Retour à la page d'accueil

Suicides-imposes.org. Date de dernière mise à jour : 26 février 2016.